J’ai fait quelques menues modifications pour améliorer la traduction de la première partie. Donc si vous aviez la première version, remplacez-la plutôt par celle-ci.

Je rappelle que je n’ai pas l’intention de traduire Cheeky, le 2ème mini-manga du livre, qui n’a par ailleurs aucun lien avec l’histoire d’Akimoto et Saitou sur laquelle je travaille. Donc pas d’inquiétude si vous craignez de manquer une suite ou un épisode de leur romance. Juste, ne venez pas me harceler pour avoir la suite plus vite. Elle viendra quand elle viendra.

Je réagis très mal à la pression et plus il y en a, moins j’ai envie de m’y mettre. Vous êtes prévenus.

Comme toujours, les liens de téléchargement se trouvent dans la suite de ce message.

Je ne poursuivrai pas la traduction du manga. Celui-ci a été listé comme complètement traduit par le groupe de scantrad Tomo donc j’estime inutile de faire doublon avec eux. Vous pourrez trouver les projets de Tomo ici :
http://tomo.forum-actif.net/

ATTENTION
Les mioches et pudibonds, ouste !
Ceci est un manga yaoi, c’est à dire des images dépeignant des relations homosexuelles.
Si le concept vous offense, ne cliquez pas sur le lien !

Titre : DASH!
Mangaka : Isaku Natsume
Genre : Yaoi soft, drame, comédie, romance, sports
Langue : français (traduit à partir de l’anglais)

Parce qu’il voulait se rapprocher de son héros et ultimement, vaincre celui-ci lors d’un combat, Akimoto s’était inscrit au club de judo du lycée Miya.
Arrogant, narquois, indolent, Saitou n’hésite pas à profiter de l’admiration que lui manifeste le nouveau venu et le décrète son coursier personnel. Si encore, il faisait montre d’une discipline exemplaire au judo, Akimoto fermerait les yeux sur son attitude. Mais c’est à peine si Saitou daigne assister à l’entraînement.
Déçu et de plus en plus excédé, Akimoto se demande si son camarade est bien le même judoka qui l’avait tant impressionné à l’époque du collège, ou s’il n’est qu’un fumiste qu’il aurait surestimé…

Veuillez cesser de distribuer cette scantrad lorsqu’un éditeur francophone aura acquis les droits d’exploitation du manga.